Procédé de M. Yardley

Frederick HOCKLEY

170 x 220
112 pages


Ce manuscrit est la copie du procédé de Yardley, rédigée par Frederick Hockley à partir d’une lettre de Bacstrom datée de 1804. Cette copie, en langue anglaise, figure au recto de chaque page ; Champagne en a fait exécuter la traduction, qu’il a reportée en regard du texte de Hockley : on dispose ainsi du texte original et de sa traduction.